Novembre 2014…

« Vivre la naissance d’un enfant est notre chance la plus accessible de saisir le sens du mot miracle. »

Vous la connaissez cette citation. On l’entend à chaque générique de Baby Boom. Alors vous me direz que ça fait un peu cliché de la réutiliser mais en même temps, n’est-elle pas véridique ?

A mon Marius,

Te porter dans mon ventre pendant 37 semaines a été l’expérience la plus merveilleuse mais aussi la plus terrifiante de ma vie.
Tout commence un dimanche matin, après une soirée trop arrosée, je me lève à 8h prise d’une envie de pipi. Je retourne au lit et me rappelle que mes règles doivent arriver aujourd’hui. Etant sous traitement et réglée comme une horloge suisse, je décide de faire un petit test, histoire de, quand je me relèverai ensuite. (oui à l’époque quand tu n’étais pas là, je n’ouvrais pas les yeux avant midi un dimanche ^^). Donc pas de retard, si ce n’est que de quelques heures, des douleurs aux seins depuis quelques jours qui perdurent un peu plus longtemps que d’habitude suite à la piqûre de déclenchement, en gros des tout petits symptômes. Pas de quoi faire un test. Et pourtant.
Il est 12h05, je ferme la porte des toilettes à clé, ce qui ne m’arrive jamais. Comme si, pendant cet instant, je voulais me retrouver dans ma bulle, soit pour affronter une fois de plus un échec, soit pour apprendre la plus belle nouvelle de ma vie. Ton futur papa est en train de bricoler dans la cuisine…Je fais ce que j’ai à faire, sans trop m’y croire, et en même temps…J’y crois un peu, comme les 10 derniers tests et les 10 autres d’avant. Je pose le test sur le lavabo et j’attends. 10 secondes, 20 secondes. Je lis la notice « attendre 3 minutes ». Je baisse à nouveau les yeux, et la deuxième barre est déjà là. Je relis la notice « attendre 3 minutes ». Mais ? ça ne fait que 30 secondes ? Je n’ai pas encore de retard ! Et là, je réalise en fait…Je m’écroule, je pleurs mais je ris en même temps. Je sors en catastrophe de la salle de bains, je regarde ton papa les yeux plein de larmes. J’avais prévu 1000 choses le jour où ça arriverait pour l’annoncer à ton papa. Et finalement je n’ai réussi à sortir qu’un simple « Je crois que je suis enceinte !!!!!!! » auquel il a répondu par un très pragmatique « T’es sûre ??? »

Après avoir regardé mon test au moins une dizaine de fois couplé à la notice à côté, il m’a dit « ça a l’air d’être ça… » Pris de doute on a couru à la pharmacie de garde (eh oui on était un dimanche) acheté un autre test de grossesse (en fait non on en a acheté 2). La petite pharmacienne m’avait fait rire, en me disant qu’il y avait peu de doutes quand même vu que la fameuse petite barre n’était pas si pale que ça.. « Vous êtes vraiment sûre de vouloir en acheté 2 autres ? » Oui j’étais sûre. J’ai racheté le fameux ClearBlue qui, quelques mois avant, m’avait affiché un très méchant « pas enceinte » (ils ne sont pas très diplomates chez Clearblue). On avait faim on s’est arrêté au Quick. Je ne pouvais pas attendre de retourner à la maison, alors j’ai fait le deuxième test dans les toilettes du fastfood. Tant pis pour le glamour, on repassera. Et là, cette fois-ci, merci ClearBlue, tu m’as marqué un « enceinte …1-2 semaines ».

A suivi une fin de journée et une nuit difficile… et un troisième test à 7h du matin le lundi qui confirmait ce qu’on espérait. Direction la prise de sang, avec 1/2 journée à attendre les résultats et voir un taux de betaHCG qui nous annonçait 9 prochains mois intenses.

C’était le début d’une folle aventure, au delà de ce que nous pouvions imaginer.

IMG_6844

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s